Adolescence

Cette période est marquée par la puberté et un besoin grandissant d’autonomie et d’indépendance pour le jeune polyhandicapé.

Un besoin d'indépendance vis-à-vis de la famille

Durant cette période, l’enfant a besoin de prendre de la distance vis-à-vis de son milieu familial mais il reste dépendant de son entourage. Il est donc difficile de reconnaître ce désir d'indépendance. De plus, une aggravation ou des modifications des problèmes orthopédiques, des manifestations épileptiques, et parfois une exacerbation des troubles du comportement sont observés, ce qui ne facilite pas la reconnaissance de ce besoin d’autonomie.

Scolarité et loisirs

Les parents peuvent rencontrer des difficultés pour maintenir leur enfant scolarisé durant cette période. Le passage en école spécialisée secondaire est très compliqué. Il est aussi difficile de trouver des loisirs adaptés pour les adolescents polyhandicapés.

Néanmoins, il existe des structures qui permettent de maintenir l’enfant polyhandicapé scolarisé jusqu’à ses 18 ou 21 ans, comme c’est son droit. Des structures proposant des loisirs adaptés existent aussi. Il est important que les parents soient informés de l’existence de ces différentes structures. Une publication de l'AP3 s'est interessée au sujet. Retrouvez-la sur la page "Publications" !

Développements sexuels

Cette période est celle du plein développement des caractères sexuels secondaires (morphologie, pilosité, menstruations...) et en parallèle des pulsions sexuelles. La gestion et l’accompagnement du jeune face à ses changements hormonaux n’est pas toujours facile pour les parents. Il est important d’informer les parents concernant le développement sexuel de leur enfant et de les soutenir durant cette période. Il faut noter que la puberté arrive plus tardivement chez la personne polyhandicapée. Notons qu'un projet national de l'AWIPH s'est penché sur la vie affective et sexuelle des personnes handicapées.

 

Actualités
lienscomprendre
BGAdos1